L'objectif du Relais Enfants-Parents du Cameroun

L’objectif du REPCAM est de maintenir le lien mère-enfant dans le cadre de l’incarcération de la Maman.

Dans cet esprit, le REPCAM accompagne les Mamans incarcérées dans leurs rencontres avec leurs enfants, et organise des rencontres festives à l’occasion de trois événements marquants : la Fête des Mères, la Rentrée Scolaire, l’Arbre de Noël.

 

-                          la Fête des Mères est l’occasion pour les Enfants de se rapprocher de leurs Mamans et, en leur remettant un petit présent de leur faire le plus beau cadeau qui soit, celui de leur cœur d’enfant.

-                           La rentrée Scolaire est l’occasion pour les Mamans de rappeler aux Enfants que, malgré l’éloignement, elles se préoccupent de leur avenir et donc de leur scolarisation ; une part de l’autorité maternelle est ainsi préservée.

-                          L’Arbre de Noël est l’occasion de partager la joie, pour les Mamans, de remettre un cadeau à leurs Enfants, pour les Enfants de recevoir un cadeau de Noël.

 

C’est ainsi que le REPCAM, grâce à la participation dévouée de ses bénévoles, formés à la spécificité de leurs actions, participe à l’humanisation des conditions de détention des femmes :

-                          soutien moral aux femmes enceintes, fourniture de layette, soins de santé pour les bébés nés en prison (visites de contrôle et surtout vaccinations).

-                          Encadrement d’activités artistiques, artisanales, ou d’ateliers de cuisine et pâtisserie.

-                          Prise en charge des soins de santé pour les enfants de 0 à  6 ans placés dans les familles.

-                          Rencontres périodiques avec les tuteurs et sensibilisation de ceux-ci aux nécessités de scolarisation et de soins de santé des enfants placés temporairement sous leur responsabilité.

-                           Ces rencontres ont également pour but de montrer aux Enfants que leur Maman se préoccupe toujours de leur bien-être et de donner aux Mamans des nouvelles des Enfants dont elles sont éloignées.

 

Enfin, le REPCAM met en place dans les prisons des parloirs adaptés aux rencontres Mère-Enfant, avec la présence d’une médiatrice, sur le modèle du parloir inauguré le 28 décembre 2009 à la Prison Centrale de Yaoundé.

 

Ces diverses activités couvrent depuis 2006 les prisons de Yaoundé (Prison Centrale et Prison Principale) ainsi que la Prison Principale de Mfou. Elles sont rendues possibles par la participation financière de plusieurs Fondations Camerounaises et Françaises, par les dons en nature de supermarchés et d’abattoir, par des donateurs privés (dont une association de solidarité qui s’est créée en France dans le but de soutenir ces actions) et le soutien des Ministères Camerounais de la Justice, de la Promotion de la Femme et de la Famille, ainsi que des Affaires Sociales.

 

De nombreux projets sont en cours afin de mener ces actions dans différentes autres prisons du pays : l’autorisation du Ministère de la Justice a été sollicitée, les Fondations et autres Organisations oeuvrant dans un domaine voisin sont appelées en renfort, les bénévoles qui rendent possibles toutes ces actions sont en cours de recrutement et de formation.

 

 

Par ailleurs, le REPCAM est sollicité par des Fondations ou Associations caritatives, pour participer, grâce à sa connaissance du milieu carcéral à des projets concernant notamment les mineurs incarcérés, l’amélioration de leurs conditions de détention, leur scolarisation et leur réinsertion. La réinsertion des femmes incarcérées, après leur libération, est également un sujet de préoccupation auquel le REPCAM apporte son expertise.