ACCUEIL

Publié le par Le Relais Enfants-Parents du Cameroun

 

 


 

Le Relais Enfants-Parents du Cameroun est une association à but non lucratif, elle ne dépend pas de l’administration pénitentiaire et son objectif est de favoriser le maintien de la relation entre un enfant et son parent détenu.

 

RESTER PARENT MALGRE LA PRISON

Nous assistons les mamans qui accouchent et vivent avec leurs bébés en prison.

Nous avons réussi à construire un parloir adapté aux rencontres  des familles à la prison centrale de Yaoundé

Notre grand pari est de créer des espaces spécifiques de rencontre au sein des prisons du Cameroun, où enfants et parents vont pouvoir vivre une interaction relationnelle et émotionnelle.

 

Le Relais Enfants-Parents du Cameroun  a pour mission l'accompagnement et la prévention :

Eviter les souffrances des enfants des détenus,

En considérant les souffrances psycho-affectives de l’enfant et l’aider à donner du sens dans les difficultés qu’il traverse, et dans la transmission de père en fils.

En oeuvant pour limiter la récidive du détenu au terme de sa peine en mettant en avant son rôle de parent, en favorisant les différents liens avec ses proches (enfants, famille, amis et connaissance).

 

HISTORIQUE

Comment est née l'association le REPCAM 

Création du Relais Relais Enfants Parents  du Cameroun le 16 février 2006 avec l'aide de Mme BLANCO Marie-France, Présidente-Fondatrice du Relais Enfants Parents de Montrouge en France et le soutien du Ministère de la Justice du Cameroun

Création du Relais Enfants-Parents/Solidarité Cameroun en juillet 2007, Association Loi 1901

 

UNE EQUIPE

Une équipe d'intervenants formés à l'écoute intervient directement auprès des personnes incarcérées et leurs familles. Une assistante secrétaire assure la gestion administrative, coordonne l'action des bénévoles et fait le lien avec les travailleurs sociaux et les familles.

 

Des alliés financiers :

Entreprises privées, Fondations, Associations, particuliers...

 

Des partenaires :

Le REPI est en relation avec les professionnels de l'Administration Pénitentiaire et en fonction des situations, il peut être amené à être également en relation avec les services sociaux-éducatifs.

 

Photo repcam 043

Commenter cet article